Un Miel Bio de France si différent...      - par Bernard NICOLLET, Abeille & Nature -


Date de révision de la page: 18/12/2019
Découvrez notre Miel Bio en direct de notre ferme apicole de la Loire

Réservé aux amateurs de Miel Bio de Montagne de France

Redécouvrez ce qu'est un vrai bon Miel de terroir:
Le Miel en Rayon : Rien de plus bon !
Visitez notre site Miel-biologique.com

Différence entre un miel Biologique et un miel Bio

Un miel Biologique

Un miel biologique, est un miel qui colle parfaitement à l'authentique et princialement avec les lois de la biodiversité locale.
On peut dire, également, que c'est un miel issu d'une apiculture "raisonnée et éco-responsable" de la part de l'apiculteur. Ainsi, celui-ci, sensible au mot "Biologique" pense d'abord au respect des abeilles mais également à la sauvegarde de leur espèce. Or, tous les apiculteurs ne respectent pas forcément la nature en ce sens que leur miel provient d'abeilles allochtones et exogènes (des abeilles qui ne sont pas natives et endémiques mais qui sont issues de croisements ou d'importations ou issues de.).
Pour le consommateur non initié à l'apiculture, ce détail passe sous silence et pourtant, il revêt un caractère primordiale dans la disparition voire l'extinction des abeilles. Il existe de par le monde une petite vingtaine "de races domestiques" d'abeilles endémiques, chacune selon sa région géographique et climatologique. Or, avec l'étendue des échanges commerciaux internationaux, les abeilles sont devenues au cours des dernières décenies, "une marchandise" comme une autre, chaque apiculteur voyant dans son apiculture, un moyen de produire du miel, souvent influencé par des courants d'idées, toujours justifiés mais jamais vérifiés.
C'est ainsi, par exemple, que les apiculteurs thaïlandais, lorgnent depuis peu sur l'abeille noire (abeille endémique européenne) car elle serait selon eux, plus productive que l'abeille dite "chinoise" tandis que à l'opposé, les apiculteurs français veulent abandonner leur abeille endémique au profit d'abeilles chinoises supposées plus productives et plus avantageuses que la noire.
Comme le dit une vieille allégation:: "l'herbe est toujours plus verte ailleurs..."

En quoi est-ce gênant de pratiquer l'apiculture avec des abeilles non endémiques ?
Si, pour le commun des mortels, une abeille est une abeille, L'homme est en train de saccager ce que la nature a mis des milliers d'années à établir. Je veux souligner par là que les espèces ne se sont pas "mélangées" entre elles, tout au plus dans des zones "tampon".
Or, la reine mère d'une colonie d'abeilles subrira lors de son unique vol nuptial, une fécondation croisée si des mâles d'autres espèces sont utilisés dans des ruchers voisins. Contrairement à ce que pensent beaucoup, cela ne renforce nullement le patrimoine génétique mais, nous le constatons, tout à l'inverse, l'affaiblit. Ainsi, au fil des ans, les abeilles deviennent de moins en moins résistantes et réclament toujours plus d'assistance. On le constate principalement depuis ces deux dernière decenies où l'apiculture amateur dite "de loisir" a pris le pas sur l'apiculture professionnelle.

Quelles conséquenses pour l'apiculture ?
Chacun voulant participer à la sauvegarde des abeilles, malheureusement quitte à faire des compromis sur le respect des espèces endémiques, nous voilà entrés dans une spirale descendante infernale, qui conduira immanquablement à l'extinction de notre bonne abeille d'antan.
Entre temps, l'apiculteur s'essaye tant bien que mal à se prendre pour Dieu en essayant de lovoyer avec les pertes colossales aujourd'hui enregistrées partout. Force est de constater que plus il intervient, plus il fait de mal car les rustines à coller sont devenues trop nombreuses. Alors oui, on invoque les pesticides... Oui, on invoque les changements climatiques, mais on ne regarde toujours pas la poutre qui est dans notre oeil.

Un Miel Bio

Un miel "Bio" n'est pas forcément un miel Biologique. C'est d'abord un miel dont la "production" est régie par un cahier des charges, et, pour ce qui concerne l'apiculture bio, davantage élaboré par des bureaucrates mais malheureusement également par trop de marchands du temple, je m'en explique.
Mais tout d'abord, j'interpelle ici le bon sens (qui semble-t-il n'existe plus) de nos politiciens:
"Tandis qu'on devrait récompenser les apiculteurs qui font l'effort... c'est à eux qu'il revient de Payer pour obtenir le césame". On le laisse se dépatouiller avec ses trop nombreuses difficultés et par-dessus tout, on lui assène de violents coups sur la tête en autorisant l'importation de miels bio arrivant au Port du Havre 15 fois moins cher que le prix de revient de notre apiculteur Français. C'est donc une justification non pas pour tirer les prix vers le haut mais plutôt par le bas, quitte à laisser naître ci ou là, des tricheries avec des miels coupés.
Comme je viens de le souligner, l'apiculteur lui-même induit une grande détresse dans le monde des abeilles dès lors qu'il ne respecte pas l'Ordre établi par la Nature au fil des millénaires.
Par exemple, il va peut-être interdire certains traitements contre des parasites d'abeilles mais il n'interdit pas l'importation d'abeilles qui ont introduit ces parasites.
Ainsi donc, un "apiculteur Bio" n'est pas contraint à élever des abeilles endémiques pour produire son miel ou ses produits de la ruche... on préfère fermer les yeux, sinon combien se compteraient parmis "les Bio" ?

D'autres exemples"
On n'autorise pas en Bio l'usage de ruches en PEHD (comme les célèbres ruches NICOT) tandis qu'on autorise les contenants plastiques pour le miel.
Il n'existe aucune relation internationale qui permette au consommateur d'un miel Bio étranger, d'en connaitre la provenance locale.
Concernant certaines chartes, le clippage ne serait pas Strictement interdit (le clippage, c'est le sectionnement du bout de l'aile d'une reine pour lui interdire de s'enfuir")
On n'interdit pas les techniques de picking qui n'ont rien de naturel dans l'élevage de reines.
En Bio, on autorise les transhumances pour produire au lieu de favoriser les petites productions locales.
Je m'arrête là car j'ai 27 cas de non sens, alors qu'un petit apiculteur dans son coin, pas forcément labellisé, pourrait et fera mieux.

Pourquoi je suis devenu "bio ?"
C'est essentiellement parce que j'étais las de clientes et clients qui m'appelaient pour me demander ceci: "Allo ? Monsieur NICOLLET ?... J'ai lu votre site internet et j'ai vu que vous proposiez un miel "naturel". Mais ... est-ce que vous êtes "Bio" ?... Ah ben mince alors... moi je ne veux acheter que du bio !
Et c'est ainsi, sans mentir ni exagérer le contexte, que j'en ai eu ma claque de ces consommateurs irréfléchis car trop guidés par les courants mercantiles. Quant un jour, éclatera le grand scandale du Bio, les consommateurs constateront qu'ils se seront bien faits berner.

A l'origine du bio, les soixantes-huitards ! Ils en avaient par-dessus la casquette des produits surfaits de la grande consommation et voulaient produire... autrement. C'était donc le petit fermier qui était recherché car on savait qu'il n'avait pas les moyens d'une agriculture tuée par les pesticides. Le chanteur poète disait que "son vin était une horrible piquette mais qui faisait des centenaires...". Ces petites gens de l'agriculture aimaient au plus profond d'eux leur terre, la chérissaient. Il n'étaient pas riches de comptes bancaires, mais de bon sens (Bon sens qui deviendra du reste le slogan de la célèbre banque agricole).
Trouvez-vous normal que les grands groupes de l'agroalimentaire se soient engouffrés dans la brèche ? Comment un "gros" peut-il être "Bio" autrement qu'en se réfugiant derrière des chartes qui sont faites pour lui maintenant davantage que pour le petit...

Ma conclusion Vs courte

De loin, très loin... je préfère le mot "Naturel" ou encore "Miel Biologique" plutôt que le mot trop galvaudé "Miel Bio". C'est mon opinion, elle n'implique que ma très sincère pensée.
Voyez-vous, la connerie humaine nous a même contraint à ne plus utiliser le nom de "miel toutes fleurs" sous le prétexte qu'il n'y avait pas toutes les essences de fleurs dans notre miel. Ils ne devaient pas être très brillants dans notre merveilleuse langue imagée, ces gens là.
Tout cela me conduit à vous encourager et vous inviter à prendre le temps de lire ou écouter les arguments des apiculteurs qui respectent d'abord la Nature avant de produire "Bio". (Certes, l'un n'empêche pas l'autre).
Cherchez les motivations de l'apiculteur: Sont-elles d'abord de produire du miel ou bien de respecter profondément la nature ? A vous donc de faire le choix entre un miel Biologique et un miel Bio, mais ne croyez-pas que le miel bio sera plus pur !

. Comment choisir entre un Miel Bio En Rayon ou Pressé à froid ?

Historique

Dans la vente de miel biologique en France, il existe une multitude de petits producteurs, mais également des "exploitations fort éloignées de l'artisanat", des apiculteurs transhumants et hélas des marchands du temple qui causent une certaine bouderie des consommateurs et des amateurs de Miel (voir plus bas)

Bergers des abeilles, Christine et Bernard NICOLLET prennons grand soin de nos abeilles qui évoluent dans une zone certifiée Bio, exempte de cultures et pesticides.
Miel Bio en direct de l'apiculteur producteur

Christine et moi (Bernard NICOLLET) sommes fiers d'appartenir à la catégorie de petits producteurs locaux et ne proposons notre miel Bio en rayons que sur notre boutique en ligne car malheureusement (et heureusement pour notre cadre de vie), notre emplacement géographique est très isolé des agglomérations et loin d'un grand passage touristique. A part les forêts, les prés, les vaches.... pas grand chose à voir si ce n'est que ce merveilleux paysage de moyenne montagne et son air très vivifiant...

Notre Apiculture: saine et la plus naturelle

Depuis une vingtaine d'années, nous nous efforçons de conduire nos abeilles comme des "Bergers", de la manière la plus respectueuse et naturelle qui soit, ce que nous enseignons par nos stages d'initiation et jusqu'à la reconversion professionnelle. Mais comme "Apiculture Naturelle" ne signifie pas grand chose aux yeux du consommateur citadin, et n'est pas un label, nous avons obtenu la Certification Bio car cela image immédiatement notre travail et environnement. Le LAbel bio s'exprime mieux que ce que nous pourrions écrire ici pour définir notre Apiculture respectueuse de la Nature et surtout des abeilles...
En fait, la seule chose que nous ayons eu à changer dans notre pratique d'Apiculture Naturelle, mais qui toutefois nous a coûté une fortune, ce sont les corps de nos ruches puisque la charte bio n'accepte toujours pas les fameuses ruches NICOT en PEHD, alors que nos abeilles nous ont démontré qu'elles s'y plaisaient mieux que dans les ruches en bois. En ce sens, nous avons rétrogradé pour nous mettre au diapason de l'exigence du cahier des charges de l'apiculture bio.
En parralèlle à cela, nous dénonçons le fait qu'un miel peut être "bio" et vendu dans des contenants en plastique (emballage unique) tandis que nos ruches en PEHD qui seront encore là dans 50 ans avec des colonies d'abeilles pour habitantes, ne sont pas autorisées (bien d'équipement parfaitement aimé des abeilles). Avec le temps, peut-être que la bureaucratie de l'Agence Bio finira par comprendre (il est vraissemblable que ce ne soient certainement pas des apiculteurs) La mort dans l'âme, nous avons du nous plier à la règle.

Comment définir notre Miel Bio de France et de Terroir face aux miels bio d'importation ?

Un Miel 100% Français de Producteur Local

Le Meilleur Miel Bio de France ? A vous de savourer et de le dire
Miel Bio de France Certifié

Notre miel certifié bio par Ecocert est avant toute considération ou arguments commerciaux, un produit local artisanal de montagne, en direct du producteur. Il est récolté sur nos ruchers de forêts de moyenne montagne et des contreforts du Massif Central.
Ce qui compte le plus à nos yeux, c'est d'abord le respect que nous devons à nos abeilles que nous chérissons plus que nous-mêmes et dont nous prenons soin non pas seulement à la période de la récolte, mais tout au long de l'année.
Nous nous interdisons de prélever le miel qui pourrait leur servir de réserves pendant la phase hivernale. Nous nous autorisons un prélèvement de seulement 10% de leur surplus (je dis bien surplus) afin de le proposer à notre clientèle. L'essentiel du surplus, nous le stockons pour le redistribuer de manière équitable à l'ensemble de nos colonies quand la fin de la miellée ou une famine se manifeste, ce qui était le cas cette année, à cause des conditions météo pluvieuses suivies d'une sècheresse sans précédent dans notre région. Et alors qu'un apiculteur transhumant touchera des indemnisations pour avoir nourri au sucre, nous sommes doublement pénalisés en bio car nous ne justifions pas de factures de dépenses alors que cela constitue un manque à gagner évident.

Uniquement la part du Berger des Abeilles

La part du Berger des abeilles que nous sommes, Christine et moi, se stocke dans des mini-hausses disposées sur le dessus des ruches. Nous proposons aux abeilles le choix de bâtir ce magasin à miel ou pas. En effet, si les abeilles sont dans l'abondance, alors elles bâtiront les rayons neufs que nous mettons à votre disposition. Si elles n'ont pas assez pour elles alors elles ne bâtiront pas et se contenteront de stocker leur maigre butin dans les cadres de la nurserie que nous nommons "couvain".
On peut dire en toute franchise que les rayons de miel que les abeilles bâtiront, seront la part du Berger des abeilles. Il ne s'agit pas "d'un pillage" comme les végans l'affirment puisque ce miel finirait par devenir un vieux miel dans la ruche, un peu comme à la manière de la ménagère qui remplit son frigo et doit jetter un peu plus tard une grosse partie devenue périmée. Les rayons de cire bâtis pourront alors être consommés sous 2 formes:

Différence entre un miel Biologique et un miel bio

Tout prètereit à croire que ce sont deux miels différents. A vous de vous faire une opinion:

Le Miel biologique

Un miel biologique est un miel qui par définition devrait être "tel qu'il sort de la ruche". Autrefois, le miel se consommait avec sa cire d'abeille. on lui donnait successivement le nom de miel en pains (puis miel en portions, miel au couteau, miel en brèches et plus dernièrement miel en rayon) Il pouvait être pressé à la main pour le faire s'égoutter dans des jarres pots en grès (miel pressé). Avec le modernisme, les apiculteurs ont eu recours à des centrifugeuses (extracteurs) pour gagner en temps et confort de travail. Malheureusement, ces centrifugeuses altèrent les propriétés du miel en l'oxydant prématurément.
sans nous écarter de ce sujet, disons qu'un vrai miel biologique devrait être ainsi nommé quand il se présente dans ses alvéoles de cire.

Miel Bio

Un miel bio n'est pas forcément un "miel biologique" au sens que je viens d'expliquer. Le mot "Bio" par ailleurs, revendiqué par le mouvement des années 68, représentait une forme d'agriculture raisonnée avec un "0" pesticides. Depuis une quinzaine d'années, le mot bio a été conjugué à toutes les sauces, laissant croire au consommateur que puisque c'est bio c'est sans pesticides, naturel voir "pur". Combien savent en réalité que la charte Bio est en définitive une charte de travail respectueuse mais qui n'interdit pas forcément les traitements (ex. viticulture).

Personnellement, je préfère communiquer sur le "miel biologique" plutôt que le miel bio. C'est pourquoi, je propose à mes clients, un retour en arrière sur la consommation du miel en l'incitant à acheter du miel pressé à froid ou bien encore mieux, du miel en rayon, car c'est une forme de garantie d'un produit "bio-logique" ;)

Notre Miel Bio respectueux de nos abeilles

Pour nous, notre miel 100% biologique, est donc d'abord un miel de surplus. Sachez que les années de vaches maigres, nous devons serrer 2 crans sur la ceinture, mais c'est le prix à payer en partie pour ne pas perdre nos abeilles ou ne pas avoir à les compenser par du sucre. C'est également le prix à payer pour devoir faire passer l'intérêt de nos abeilles avant le notre et parfois, c'est dur...
Car OUI, il s'agit d'un choix même si naturellement, nous nous posons pas de questions. C'est ce qui explique et justifie son prix. Cela n'a rien à voir avec un prix de marché, où les apiculteurs prennent leurs abeilles pour des bêtes de production, les blindant avec des nourrissements de sirops de sucre et de stimulations diverses, se contrefichant bien des abeilles endémiques en favorisant les implantations d'abeilles allochtones et exogènes. Ces abeilles malheureusement participent à la destruction des abeilles endémiques et le plus regrettable est que ce soit une pratique autorisée (y compris en bio) au nom de la sacro-sainte liberté.
Si nous avons le souci de nos abeilles, nous avons également le souci des générations à venir car qu'adviendra-t-il lorsqu'il n'y aura plus d'abeilles méllifères ?
Ce combat et nos allégations nous valent des critiques sur la toile mais qu'importe ? Je préfère vendre moins, mais offrir à ma clientèle un miel authentique et vraiment extraordinaire plutôt qu'un miel produit dans le seul intérêt d'écouler une marchandise.

.Un miel plus cher ?

Oui, hélas, car nous ne demandons qu'à vivre de notre passion dans les règles de l'art encore une fois. Ce n'est pas facile car aujourd'hui, les apiculteurs amateurs proposent leur miel à un prix qui ne correspond pas à la réalité du prix de revient. Pourquoi ?
L'apiculteur de loisir n'attend aucune rentabilité de son loisir avec les abeilles. Il cale son prix de vente généralement sur ce que l'Inter du coin propose en se calant cinquante centimes au-dessus ou à peine plus. Pas besoin de faire un dessin pour faire comprendre que cette concurrence par rapport à un professionnel qui a obligation de résultat, payement de charges sociales et impôts en tous genres sur les entreprises, est donc injuste. Quand le professionnel voit sa production s'effondrer d'année en année, c'est son revenu qui est directement impacté, tandis que l'apiculteur de loisir, ayant un travail lui assurant un salaire confortable, n'en mourra pas.

Donc oui, si nous voulons maintenir une haute qualité de notre travail, nous avons obligation de tenir compte non pas d'un prix de marché, mais des coûts réels liés à l'exploitation de la ferme apicole.
Un miel pas cher cache forcément quelque chose. Aujourd'hui, hélas, nombreux sont les apiculteurs qui coupent leur miel pour augmenter leurs marges. La France est devenue championne de l'importation de miel alors qu'elle devrait être exportatrice.
Garder son intégrité devient maintenant une gageure, à moins de faire honnêtement ses comptes et, tout comme nous le faisons, vendre à un prix "équitable" au plein sens du terme. Il est certain que notre miel de très haute qualité ne pourra pas pas se retrouver dans le panier de la ménagère, c'est pourquoi, il se doit d'être au-dessus du lot !

. Où sont les vrais apiculteurs et non les marchands du temple ?

. Pourquoi user de méfiance ?

Pressoir à Miel pour obtenir un miel de haute qualité par pressage à froid
Un pressoir à miel Pour obtenir un miel de très haute qualité

En écrivant cet article, je me disais que je n'allais pas me faire que des copains, mais il y en a plein la casquette de voire que nos politiques ne prennent pas les rennes en mains pour protéger les "petits" mais, in fine, se contentent seulement d'éviter les vagues.
Pourquoi un tel propos ? Pour faire court, parce qu'au sein de la communauté européenne (mais également en France), on triche sur le miel. Bruxelles a interdit l'importation des miels chinois à cause du fait que l'adultération aux surcres et antibiotiques de leur miels a été découverte. Très bien mais alors ?
Alors, on importe des miels d'ailleurs dont les circuits y compris en Bio ne sont pas tracés et échappent à divers contrôles de l'origine initiale des marchandises.
Outre le fait que les chinois soient des champions de la contrefaçon dans de très nombreux domaines, ils savent également produire une copie du miel (ce qui a été démontré par le laboratoire du CETAM). Nombre de miels vendus sur le marché (principalement en grandes et moyennes surfaces), sont "allongés" et/ou coupés avec des sirops de sucres quand il ne sont pas issus directement de divers mélanges de sucres.

La tricherie principale du miel consiste à ajouter de l"humidité dans les miels". Cette tricherie est la plus facile et ne nécessite pas de moyens.
Mais en France également la tricherie existe. Comment ?
Il est facile à un apiculteur d'acheter du miel en gros et le couper avec son propre miel. Je m'étonne personnellement que les années de vaches très maigres comme nous le vivons depuis 2 ans, le miel soit toujours présent en vente directe sur les sites marchands et que très rares sont ceux qui sont en "rupture de stock". Dieu merci, les tricheurs ne sont certainement pas une majorité parmi les apiculteurs, mais il faut bien reconnaitre que devant la crainte de "perdre le client", la tentation est grande.
Alors quelles sont les tricheries relatives au miel et comment les éviter pour acheter un miel qui soit le plus naturel que possible ? Les apiculteurs d'antan existent-ils encore ou bien faut-il s'attendre à voir disparaître définitivement ce précieux produit de la Nature qui jadis était uniquement en provenance des abeilles ?

Les miels fretatés ou "adultérés"

S'il fallait commencer par quelque chose pour restaurer la confiance des consommateurs envers le miel, ce serait, ce que réclament les apiculteurs producteurs artisanaux depuis fort longtemps: une imposition d'inscrire sur les étiquettes la provenance d'origine de production du ou des miels contenus dans le pot et ne pas se contenter de la mention "Produit de l'UE et hors UE".
En effet, la législation européenne se contente d'imposer aux circuits de distribution la mention "Miel (ou Miels) en provenance de lUE et/ou ne provenant pas de la CEE, sans aucune obligation de citer les pays d'origine. L'étiquetage sérieux du miel est donc la toute première revendication des apiculteurs.
L'étiquetage suffit-il ? Non, loin s'en faut car par exemple, lorsque vous achetez en grande surface un miel qui a été coupé avec d'autres miels (et encore à condition que ce soit bien un coupage de différents miels), le consommateur n'est pas informé des floraisons qui ont fourni ces miels. "Miel de Fleurs...." comme si on pourrait voir sur une étiquette "Miel de sucre..." Le legislateur a tellement banalisé ce joyau de la nature qu'il a fini par le dénaturer et laissé la porte grande ouverte aux tricheries de toutes sortes. C'est ainsi que dans un miel de lavande ou un miel de tilleul, on pourra retrouver des miels d'autres floraisons, dès l'instant où il contient un peu de miel de lavande.
Si je me suis insurgé il y a quelques années contre l'interdiction d'inscrire sur nos étiquettes la mention Miel "toutes fleurs", au moins elle trouverait ici, une raison d'être. Mais les gens qui font nos lois ne connaissent visiblement pas toutes les subtilités et la richesse du vocaulaire de notre belle langue française (ils feraient bien de commencer par là)... Selon le Larousse, "Au pluriel, suivi d'un déterminant, l'adjectif indéfini "toutes" exprime l'ensemble, la totalité sans distinction". Alors qu'effectivement, un miel "toutes fleurs ne contient pas toutes les fleurs au sens littéral, cette nomination emporte l'idées que les abeilles ont butiné tous les types de fleurs de leur terroir au cours de leur saison.
L'imposition de la mention "miel de Fleurs" est donc celle qui lui succède. On joue sur les mots et adieu l'évocation de limagination, bonjour les allégations qui leissent une place béante à la tricherie.

Revenez au miel Naturel des forêts de Montagne

Les petits producteurs artisanaux ne disposent que d'un seul moyen pour faire connaître leur miel ! La production de miel n'enrichit plus aucun apiculteur à moins que ce ne soit un marchand de miel.

Astuce pour identifier sur le net un petit producteur

Un petit producteur n'a pas les moyens de faire de la pub pour son miel. C'est pourquoi, banissez les miels qui remontent en tête de liste des moteurs de recherche et qui sont classifiés comme "annonce".

Miel Bio Producteur de nos montagnes paysannes de France
Soutenez l'artisanat du miel !

La plupart de ceux qui figurent dans ces annonces sont des marchands du temple qui arborent parfois des titres ronflants comme "Apiculteurs depuis...."
Certes, ils possèdent quelques ruchers pour maintenir l'image mais dans la réalité, l'essentiel de leurs ventes provient du commerce et non de leurs abeilles.
Banissez également les miels de grandes et moyennes surfaces. Ce sont des miels issus du "commerce apicole" !
Prenez le temps de lire les explications fournies par le site web d'un petit apiculteur. Il vend généralement d'abord son amour et sa passion des abeilles et ne dispose généralement pas de la plus belle vitrine en ligne, car il a bricolé lui-même son site web.
Merci pour votre soutien à notre secteur complètement délaissé et qui a vu disparaître 1000 vrais apiculteurs professionnels au cours de cette décennie.

Les prix parlent !

Si un miel est vendu à peine plus cher que le miel de l'intermarché du coin... oubliez ! Vus avez 95 chances sur 100 pour que ce soit un miel adlutéré ou coupé avec des miels d'importation. L'apiculteur local en effet, ne peut pas lutter contre les prix de la grande distribution car celle-ci ne vend essentiellement que ce type de miel. LISEZ LES ETIQUETTES ! Dès lors que vous lisez "miel de l'UE" et pire la mention "Hors UE"... laissez tomber et achetez plutôt une boîte de Sucre St LOUIS ! Au moins, ce sera du sucre !

Avec un miel en Rayon, on ne peut pas le couper, encore captif des cellules de cire operculées. Vous avez donc une meilleure assurance de surcroît s'il est certifié bio.
Mieux vaut réduire sa consommation de miel, mais s'offrir un réel plaisir de consommer notre Miel en Rayon, un pur produit de la Nature (voir ici)

.

. Pour débuter en Apiculture sur de bonnes bases:

Comment débuter en apiculture ?
Comment et Quand débuter en Apiculture ?

Pour comprendre comment pratiquer une Apiculture Naturelle aujourd'hui, ou bien effectuer un démarrage simple et sans échec dans une apiculture naturelle, respectueuse des abeilles...
450 Pages avec de nombreuses illustrations couleur pour seulement 29 eureos seulement
Un investissement que vous ne regretterez pas ! + d'infos et commande en ligne  ici

Regardez ici ce qu'en disent les premiers lecteurs: témoignages en ligne
Pour toute commande passée sur ce site, je vous offre une dédicace personnelle

Page 1