Sirop de Nourrissement Bio...

sirop de nourrissement pour abeilles

Votre sirop de nourrissement Bio en unités de 12,6 Kilos 

 Voici notre sirop pour abeilles, confectionné uniquement avec des ingrédients certifiés bio !
Quand, pour un nourrissement, la nourriture apportée est bonne, il n'est pas nécessaire de surdoser ! Lisez cette page info

Pas de sucre de maïs, ni blé ni OGM mais uniquement de la betterave bio produite en Allemagne avec du miel bio de châtaignier et pollen bio.

Conditionné pour vous en bidons de 5 ou 10 litres (ou 2x 5 litres selons les fabrications), faciles à la manipulation, tant dans la voiture qu'au rucher

Ce sirop est prêt à l'emploi, à verser tel quel dans le nourrisseur. Rien à voir avec les sirops industriels. Ce sirop:  c'est l'artisanat  de Christine et Bernard NICOLLET!
Comparativement aux sirops de nourrissement industriels, longs à transformer en réserves pour les abeilles, vous serez surpris de leur rapidité non pas de consommation immédiate mais de stockage et de transformation. Et pour cause !!

Composition:

Il est réalisé sur la base de 1 litre d'eau pour 1.5kg de sucre bio inverti (saccharose, glucose et fructose). Ces deux derniers sucres ne proviennent pas du maïs (voir en bas de page)
C'est l'acide acétique qui permet lors de la cuisson du sucre uniquement de betterave sucrière (non OGM)  de réduire et d'invertir le saccharose en glucose + fructose, deux sucres plus facilement digestes pour nos abeilles. 
J'ajoute 20% du poids du sucre en miel de châtaignier Bio (car c'est un miel dynamisant pour mes abeilles)
Enfin, j'ajoute 1ml de teinture mère de propolis bio sans alcool par kilo de sucre afin de leur donner de l'appétence. (Vous verrez que ce sirop sera très rapidement descendu de son nourrisseur pour aider vos abeilles à consituer non seulement leurs réserves printanières ou hivernales mais également en cas de manquement dans leur biodiversité en cours de saison.

Ici, j'ai ajouté 5% de pollen Bio afin de compenser les protéines végétales dont les abeilles ont absoluement besoin. 
Ce sirop est si proche du miel que les abeilles s'empressent de le transformer pour reconstituer un minimum de réserves, et comme le châtaignier leur est vivifiant et énergisant, elles mettent tout leur coeur à l'ouvrage (croyez-moi, c'est spectaculaire)

Le sirop, c'est une aide à la constitution des réserves

Il peut arriver une disette soudaine ! mais dans ce cas, tout bon berger des abeilles ne sautera pas immédiatement sur la jérican de sirop. Il observera si cette disette mérite ou pas d'être solutionnée. En se précipitant sur le sirop de nourrissement, l'apiculteur montre son ignorance car ce n'est pas un bon service à rendre aux abeilles qui très vite, deviendront paresseuses à la moindre alerte (puisque nourries).

Une bonne colonie, est une colonie qui gère bien ses réserves. Pour certaines variétés d'abeilles (comme la Buckfast ), c'est loin d'être son point fort !
c'est pourquoi, les détenteurs de ce type d'abeilles doivent constamment être en possession de réserves de sirop, d'autant plus depuis les derniers boulversements climatiques.

A l'inverse, les bergers qui ont favorisé la race native et endémique, n'ont que très peu à se soucier de ce point car elles savent particuluièrement bien gérer leurs ressources et réserves.  L'abeille noire par exemple, peut très bien passer une longue période hivernale de 5 mois avec seulement 4 cadres de réserves. Essayez cela avec une buck et vous n'avez plus d'abeilles en sortie d'hiver.

Donc, en fonction de votre variété d'abeilles, le nourrissement au sirop sera selon le cas, un passage incontournable ou pas

Quid d'un sirop 50/50 ?

Voici la plus belle démonstration d'une ignorance (pour ne pas dire non sens) de l'apiculture !

Il se colporte l'idée que le nectar des fleurs est très chargé en eau comparativement au miel. Mais le nectar n'a strictement rien à voir avec un sirop de sucre fait par l'homme !!!
En donnant un sirop dit 50/50 (1 litre d'eau pour 1 kilo de sucre), l'apiculteur oblige ses abeilles à travailler pour éliminer l'eau ce qui non seulement les fatiguera, mais est totalement malsain pour leur santé. 
Le miel a une densité à peine supérieure à 1.3 (c'est à dire qu'un litre de miel pèse 1,3 kg.. passez moi les quelques grammes supplémentaires).

En donnant un sirop dont la densité avoisinera celle du miel, seule la fonction invertase sera nécessaire pour transformer le sirop en miel de réserve. Mais là encore, on ne pas peut se contenter de leur donner de l'eau et du sucre ! faut-il que ce sucre soit digeste pour les abeilles.

Le sucre du commerce, c'est le saccharose. Or ce sucre complexe contient 2 molécules (sucres simples): le glucose + le fructose répartis à 50% chacun.
Le saccharose doit donc être inverti c'est à dire dont la chaîne moléculaire sera fractionnée en 2 ces deux sucres simples.
C'est pourquoi, en donnant un "mauvais" sirop à vos abeilles, il ne faudrait pas s'étonner lors d'une analyse de miel, de trouver un taux anormalement élevé de saccharose, ce qui le rendrait frauduleux.

Quand les abeilles ont faim ou quand elles doivent constituer des réserves pour l'hiver, il est primordial de leur faire apport d'un "Bon" sirop !

Un sirop 100% artisanal et Bio

Loin des sirops industriels dont les sucres ajoutés proviennent soit de cultures intensives soit de maïs ou autres, vous verrez que vos abeilles l'apprécieront et leur sortie d'hivernage se passera dans de bonnes conditions de démarrage.

Les analyses des sucres entrant dans la composition des sirops de nourrissement ne suffisent pas à prouver qu'il est bon pour vos abeilles !!!!
S'il provient du maïs, ne vous étonnez pas que vos abeilles aillent, quand elles seront en âge de butiner, chercher une nourriture avec laquelle elles auront été nourries de génération en génération.
Ne vous étonnez donc pas qu'elles rentrent des pollens contaminés par les larvicides avec llesquels les graines auront été semées.

Il vaut mieux un sucre de betterave plutôt qu'un sucre provenant du maïs (De plus, le maïs est une culture qui pompe et requiert énormément d'eau dans les sols). A pesticides identiques, mieux vaudrait à la rigueur un sucre de blé plutôt que de maïs. 
Pour ce qui me concerne, je préfère et de loin le sucre de betterave, car au moins, mes abeilles ne récoltent ni nectar ni pollen de ces plantes.

Attention !

Surtout pas de sucre de canne ! Quoi qu'en disent certains sites ou réseaux sociaux, (et bien qu'autorisé en bio*), le sucre de canne peut être à l'origine de sérieuses dysenteries de vos ouvrières. C'est en croyant bien faire que j'ai observé ce phénomène. De plus, bonjour l'incide carbonne de ce sucre... ! 

Que faire si vos ruches deviennent légères subitement pendant la phase hivernale ?

On ne nourrit pas les abeilles en hiver et sous aucun prétexte ! C'est en Septembre qu'il faut le faire si et seulement si elles sont dans le besoin
A partir de Février jusqu'à fin mars, on peut leur distribuer une ou deux rations de candi protéiné. Ensuite, si les abeilles n'ont pas pu constituer un minimum de réserves printanières, on peut leur administrer un peu de sirop.

 Pourquoi ne pas vous offrir un stage de préparation à l'hivernage au mois de septembre  ? Cela vous évitera de perdre vos colonies pendant la phase hivernale !

Présentation:

En bidons de 6,3 ou 12,5 kg, commercialisés à l'unité(12,5kg) ou en cartons de 4 bidons 
A conserver à l'abri de la lumière et au frais s'il n'est pas distribué rapidement

La densité de mon sirop est très très proche de celle du miel puisqu'elle mesure environ 1.27 Kg/L

Conservation:

Attention ! ce sirop ne comprend que des éléments naturels. C'est une matière vivante et non morte comme c'est le cas des sirops industriels. en revanche, Il n'est pas fait pour de la longue conservation.
Je le produis une fois par semaine de façon à garantir une bonne valeur vitaminique et protéinique.

Pour éviter sa fermentation, à conserver dans une pièce à l'abri de la lumière et au frais (au beoin au réfrigérateur - ou au congélateur si vous devez le stocker longuement mais dans ce cas, attention à la fragilité de la jerican lors de la décongélation). De plus, sachez que le donner tiède aux abeilles augmente et excite leur apétence.

Quelle Quantité de sirop apporter à vos abeilles ?

En nourrissement d'appoint printanier
Si vos abeilles n'ont plus de réserves, cela peut avoir pour conséquence de stopper la ponte de la reine et donc entraîner une diminution de la population. Bien évidemment, on ne doit pas nourrir les abeilles alors qu'elles auraient une hausse sur la ruche.
En nourrissement d'appoint, verser 1 à 2 litres de sirop dans le nourrisseur. Revisitez le nourrisseur après 24 heures de façon à estimer la quantité absorbée.
En visitant votre colonie, il ne faut pas descendre en dessous de l'équivalent de 2 cadres complets de réserves (soit environ 10 kg de sirop

En nourrissement automnal:
Lors de votre visite de fin août, estimez combien de cadres de réserves la colonie possède.

L'abeille noire a besoin de 4 cadres complets de réserves pour passer un bon hiver sans manquer. Si on considère que 1 cadre complet Dadant pèse environ 5kg, 4 cadres pèesent donc 20 kilos. Donc:
Si votre colonie ne possède que l'équivalent de 2 cadres complets, vous pouvez estimer qu'il lui manque 2 cadres soit 10 kg. Puisque les abeilles devront éliminer une partie de l'eau contenue dans le sirop pour le transformer en réserves, il faut ajouter environ 20% soit donc un total de 12 kilos. Vous pouvez également avoir recours au pèse-ruche mais cela sous-entend que vous connaissiez préalablement la tare de chaque ruche

Quand ?

Le sirop doit être distribué quand les abeilles sont en carence de réserves. Il ne sert à rien de nourrir dès lors que leurs réserves sont suffisantes car ce n'est pas un service à leur rendre. 
Notre sirop doit être distribué de la fin août à la fin septembre en prévision de la reconstitution des réserves. Pensez qu'il faudra environ 3 semaines aux abeilles pour le transformer en miel (pour les colonies populeuses, donc beaucoup plus de temps pour des colonies moyennes).
c'est pourquoi le nourrissement ne doit pas être tardif sinon il ne sera jamais transformé par les abeilles et occupera une place inutile dans les cadres. Pire ! vos abeilles pourraient bien mourir de faim alors que vous leur avez donné du sirop (tardivement) !

Au printemps, uniquement à la sortie d'hivers longs et froids si vous constatez que les abeilles n'ont plus de réserves et que la prochaine miellée est encore loin. N'oubliez jamais que nourrir à cette période doit être une opération parfaitement contrôlée et bien rationnelle. En effet, si vous donnez trop de sirop avant une miellée, celui-ci ne sera pas transformé en réserves mais partira en stockage de miel dans les hausse ce qui aurait pour grave conséquense d'adultérer votre miel. Avouez que ce serait fort dommage et regrettable. C'est pourquoi, je vous recommande de ne donner au départ de printemps que le strict minimum, histoire de les faire patienter jusqu'à la miellée.

Attention !
1 litre de sirop ne pèse pas 1kg mais environ 1.27 kg. 

Trop Cher ?

Pas si sûr car, produire un bon sirop coûte très cher. Rien que la part des matières premières utilisées représente à elle-seule un peu plus de 65% du prix de revient. Ajoutez la TVA, l'emballage, le coût du gaz et électricité et 1 € de main d'oeuvre et vous comprenez pourquoi donner une excellente nourriture aux abeilles coûte. Rien à voir avec les sirops industriels. Mais quelle santé voulez-vous pour vos abeilles ?

Alors Oui, c'est plus cher, même pour moi, mais je sais ce que je leur offre ! Qui plus est, le prix d'achat bien que plus élevé au litre, est revu à la baisse car la consommation est déuite environ de 20 à 30% selon les colonies. A quoi sert-il de donner un sirop bon marché dont l'eau est le principal élément ? Les abeilles devront longuement travailler pour l'éliminer.
Enfin, si un bon nourrissement a contribué à sauver une seule de vos colonies, alors la différence de prix de notre sirop en vallait donc bien la chandelle.
Pourquoi ne pas faire un test sur 2 ou 3 colonies ? - Encore une fois, à vous d'en juger mais Merci tout de même  de votre confiance !

Pourquoi vous casser la tête à faire votre sirop ?

Je le fais personnellement pour vous en même temps que je produis le mien. C'est strictement le même, il sort du même chaudron de 350 litres (à la fois) ! Donc si mes abeilles l'apprécient depuis plusieurs années, il en sera de même pour les votres !


Donner du sucre issu du Maïs ?

Quelle horreur ! Alors que l'on sait pertinemment que le maïs tue nos abeilles, sachez qu'en leur donnant de tels sucres, vous dressez vos abeilles à aller sur les maïs. Ainsi, quand viendra la floraison du maïs, ne vous étonnez pas si vos abeilles rentrent du pollen qui leur sera fatal vers la mi-octobre. 
Dans les années 50, les russes dressaient leurs abeilles pour aller butiner sur les fleurs recherchées pour leur miel. Ils prélevaient leur nectar qu'ils redistribuaient dans un sirop de stimulation juste avant la nouvelle floraison.
Personnellement, depuis que je fais très attention à la provenance de mon sucre, cela a contribué à la baisse incontestable de mon taux de mortalité.

Besoin d'une quantité importante ?
N'hésitez pas à me contacter pour un devis

Je vous recommande d'ajouter...

Cours d'Apiculture à distance

Cours d'Apiculture en Ligne

Inscrivez-vous dès maintenant à mon Cours d'apiculture 2018 qui est en ligne. Il bénéficie de mes toutes dernières validations techniques, mais également donne accès à de multiples vidéos. Si dans un des sujets traités, un point n'est pas clair dans votre esprit, vous pouvez me poser votre question. Mon cours d'apiculture par internet, est devenu depuis une dizaine d'années, un incontournable de l'apprentissage en ligne. Je suis heureux de cette réussite et cela valait bien un Grand Merci à toutes celles et ceux qui me font confiance. 

Réfractomètre pour mesurer le pourcentage d'humidité du miel

Appareillage de miellerie

Il est une obligation pour tout apiculteur de ne pas vendre son miel au-dessus d'un certain pourcentage d'humidité (Service de la Répression des fraudes). Pourquoi prendre un tel risque alors que cet instrument de mesure (réfractomètre) est accessible à toutes les bourses et vous accompagnera jusqu'à la fin de votre vie d'apiculteur ?

Ce réfractomètre peut être utilisé par un gamin de moins de 10 ans !!! Alors pourquoi pas par vous ?
L'Analyse directe du taux d'humidité de votre miel se fait si facilement que vous vous demanderez pourquoi vous en être passé jusqu'à ce jour. Ce réfractomètre est spécifique à cette mesure d'humidité des miels vous permettra de savoir très précisément quand vous pourrez mettre en pot. Plus de travail au pif... de la rigueur pour une qualité que vous vantez auprès de vos amis et clients.
Ce réfractomètre devrait être un instrument détenu et utilisé par tous les apiculteurs !

L'échelle de mesure d'humidité est établie sur une plage comprise entre 13% et 25 % grâce à une lecture directe. La norme européenne pour le miel est fixée à 18% contre 21% pour les miels industriels.

Cet appareil préréglé et étalonné par le fabricant. Il est d'une grande précision.

Ne mettez plus votre miel en pots sans connaître son taux d'humidité. Non seulement il pourrait fermenter, mais il vous placerait dans l'illégalité en cas de plafond dépassé !

Ce Réfractomètre de précision dispose du système ATC (contrôle automatique de la température) . Il est livré dans son coffret avec notice en Français et anglais, pipette, tournevis pour le réglage.

NE VENDEZ PLUS VOTRE MIEL SANS CE CONTROLE ! lisez mes infos