Les Ruches Plastiques Nicot
Bernard NICOLLET  Apiculteur - Éleveur 

                              tél: 04.74.64.70.53

Etude comparative sur 2 années: Les Ruches Plastiques Nicot / Les ruches bois

Date de révision de la page: 06/02/2013

Ruches Plastique Christian NICOT - Elevage d'abeilles
Très esthétiques, elles se fondent mieux dans la nature que de vieilles ruches non entretenues
 

Christian NICOT a créé une ruche en Polyéthylène Haute densité (PEHD. Populairement nommées ruches en plastique, cette matière moderne offre un certain nombre d'avantages mais aussi ses inconvénients.

Pour beaucoup d'entre vous, "le plastique" n'est pas trop compatible avec la nature et pour associer l'idée Miel + Plastique, il faudra encore patienter un peu.
Pour ce qui me concerne à partir de 2011, mes investissements en ruches font un retour en force aux ruches bois traditionnelles

  • Les avantages de la ruche Plastique
    Légères, bien imperméables, vite montées, esthétisme, peu d'entretien, prix d'achat

  • les inconvénients de la ruche Plastique
    La ruche plastique (leur population)
    Craint les fortes chaleurs et expositions prolongées au soleil, condensation importante l'hiver ce qui favorise les moisissures dans le nourrisseur couvre-cadres, et les cadres de rives même en inclinant les ruches. Pas de vraies poignées pour le transport, toits fragiles. Voir mon analyse et étude perso 2011 plus bas

  • leur perfectibilité
    améliorer la différence des ruches dans les ruchers importants pour éviter que les ruches soient toutes les mêmes, ce qui provoque une dérive.

  • mon étude comparative personnelle
    2010: je réinvestis dans le bois principalement pour mes ruches éleveuses (un bon bois de terroir non traité et non du bois d'importation) et retour aux versions Dadant Bois 12 cadres qui offrent la possibilité d'un montage en chaud pour l'hivernage.
    En 2009, j'avais émis quelques doutes auprès de la maison Nicot quant à l'humidité hivernale due à une isolation très importante ou trop, peut-être.
    En sortie d'hiver, j'ai perdu un certain nombre de colonies qui n'ont pas pu faire la jonction abeilles d'hiver - abeilles de printemps.
    En revanche, comme l'hiver a perduré, les abeilles dans les ruches plastiques ont été beaucoup moins résistantes. Comme je ne suis pas le seul utilisateur de ruches plastiques, j'ai pu faire des recoupements avec d'autres apiculteurs. J'en ai donc déduit que l'humidité provoquée par l'excellente isolation de mes ruches plastiques, était très probablement la cause de mes pertes d'abeilles (puisque ici en montagne, notre biotope est exempt de cultures). D'autre part, au cours de cette même période et toutes proportions gardées (à espèces d'abeilles identiques et sur les mêmes ruchers), j'ai perdu beaucoup moins de colonies dans les ruches bois (qui soit dit en passant elles avaient redémarré pourtant plus tard que dans mes ruches plastiques).
    Depuis si j'en juge le nouveau conseil mis en place par la maison NicotPlast, conseil qui dit en substance de laisser les planchers ouverts pendant toute la période hivernale et de les refermer à partir de la mi janvier, j'en étais arrivé aux mêmes Conclusions en me disant qu'après tout.. les abeilles ne craignent pas le froid mais le vent et l'humidité par conséquent, j'étais prêt à conduire cette expérience. Il semble que ce ne soit pas une mauvaise chose surtout si l'hiver tarde à démarrer. En maintenant le froid dans le fond des ruches, on désactive les abeilles qui feront la grappe plutôt que batifoler devant les ruches, perdant ainsi une partie de leur capital vie..

    Pour mon étude, j'ai sélectionné dans le même rucher d'hivernage:
    - 40 ruches plastiques 10 cadres
    - 40 ruches bois 10 cadres (fabrication Nicollet)
    - 9 ruches warré en bois sur 2 corps
    - 9 ruches bois Voirnot/Nicollet sur fond de ruche (plancher Nicot 100% aéré)
    - 10 ruches bois 12 cadres (Fabrication Nicollet avec plancher bois 100% grillagé fermés par une planche de fond)

    Parmi les 40 ruches plastiques:
    - 20 ruches avec le fond fermé par une planche percée pour l'évacuation de l'eau de condensation. les colonies étaient équilibrées et les reines avaient en moyenne 18 mois
    - 20 ruches avec le fond ouvert en aération totale, conditionnement des essaims identiques aux précédentes ruches.
    Parmi les 40 ruches bois:
    - 20 ruches étaient dotées d'un plancher Nicotplast 100% aéré (sans planche de fond)
    - 20 ruches étaient dotés du même plancher mais avec planche de fond

    Les abeilles et les colonies étaient toutes du même âge quelque soit le type de ruche soit 18 mois.  L'étude a été conduite sur 2 hivers: 2009-2010 et 2010-2011.


    Au 30 avril 2010 voici le constat:
    Ruches Warré: 9 ruches sur 9 = 100% de perte pour la 3ème année consécutive. (c'est décidé.. je jette l'éponge ! elles finiront leur vie de ruches en nucléis). Je ne reviens donc pas sur mes écrits à propos de l'exploitation de ce type de ruche (voir ici) Si ce type de ruches peut convenir dans les régions tempérées, il ne convient pas pour les zones de montagne ou moyenne montagne.

    Ruches Voirnot/Nicollet: (9 ruches): 1 morte sur 9 (mais je relativise car  il s'agissait d'un essaim naturel et je n'avais pas procédé au remplacement de la reine). Je décide donc de poursuivre cette exploitation une troisième année pour l'étude en passant de 8 à 20. Ce type de ruche est assez prometteur selon un ensemble de constatations effectuées en cours de saison. Les ruches Voirnot étaient bien appréciées des apiculteurs d'antan. Remises au goût du jour par mes soins, je constate qu'elles n'ont rien perdu de leur qualité. (voir ici)

    Les 20 colonies Ruches Plastiques avec fond fermé: toutes crevées sans exception avec à leur ouverture, une odeur de renfermé très importante et beaucoup de moisissures dans les nourrisseurs ainsi que beaucoup de cadavres d'abeilles moisies. Les abeilles ne sont pas mortes de maladie mais très certainement de l'humidité produite dans la ruche. Les cadavres d'abeilles sont souples et non "secs"

    Sur les 20 colonies en ruches plastiques avec plancher ouvert: 8 colonies mortes 12 vivantes Mais 10 sont infestées par le varroa nécessitant un traitement d'urgence.

    Sur les 20 ruches 10 cadres bois avec plancher Nicot fermé: 4 mortes 16 vivantes. Il s'agit uniquement d'une mortalité d'abeilles hybrides, toutes les abeilles noires ont passé avec des réserves restantes. Je n'ai pas eu besoin d'effectuer de traitement de printemps contre le varroa.

    Sur les 20 ruches bois avec planchers ouverts: 4 mortes 16 vivantes également mais avec constat de varroas sur ces 4 ruches mortes plus une autre d'entre elles

    Sur les 10 ruches bois à 12 cadres: 0% de perte. toutes ont passé l'hiver. Cette donnée, je l'avais déjà observée l'année précédente. Aussi, en 2010, j'ai augmenté mon cheptel de ruches mères et je pense poursuivre en investissement dans ce sens


    Au 30 avril 2011 voici le constat:

    25 Ruches Voirnot/Nicollet: 1 morte sur 25 (il s'agit d'un essaim artificiel tardif) Je décide donc d'intégrer totalement ce format de ruche d'autant plus que chez tous mes clients, le même constat de réussite à l'épreuve de l'hiver.

    20 colonies Ruches Plastiques avec fond fermé: 5 pertes sur 20. cette année, j'avais troué les planches de fond et incliné les ruches donc bon résultat.

    20 colonies en ruches plastiques avec plancher ouvert: 4 colonies mortes 16 vivantes. 2 colonies ont eu besoin d'un traitement flash anti-varroa. Certes l'hiver 2010-2011 a été moins long que le précédent d'une part, et d'autre part, j'ai refermé les planchers le 15 janvier, c'est à dire une semaine avant le réveil des abeilles

    20 ruches 10 cadres bois avec plancher Nicot fermé: 2 mortes 18 vivantes. Il s'agit encore une fois uniquement de mortalité d'abeilles hybrides, toutes les abeilles noires ont passé avec 2 cadres en moyenne de réserves. Je n'ai pas eu besoin d'effectuer de traitement de printemps contre le varroa.

    20 ruches bois avec planchers ouverts: 2 mortes 18 vivantes également. Une d'entre elles a eu besoin d'un traitement flash anti-varroa. Les 2 ruches mortes ont laissé des traces de varroas sur les corps des abeilles mortes.

    20 ruches bois à 12 cadres: 1 colonie perdue. Selon les fiches de traçabilité, la reine était une reine de remérage naturelle de fin mai. toutes ont passé l'hiver. Cette donnée se conforte d'année en année. Nous avons donc passé notre cheptel à 60 ruches en 12 cadres

  • Commentaires:
    Le constat au 30 avril 2010 est assez sévère car l'hiver a été très long, froid et venteux avec des vents de Nord et Nord-Est glaciaux en permanence.
    Le constat au 30 avril 2011 est plus clément. Il faut souligner le fait que nous avons un peu modifié notre protocole de traitement anti-varroa à l'acide formique ce qui explique en partie un taux de mortalité bien inférieur, mais également, il me faut souligner que la longueur de l'hiver a été beaucoup plus courte.
    Concernant les ruches plastiques, j'ai encore observé beaucoup de cadres moisis (surtout les cadres de rives)
    Quoi qu'il en soit, 2 éléments semblent se dégager de ce comparatif sur 2 hivers consécutifs:
    - La ruche Voirnot/Nicollet semble bien tenir la distance tant en élevage qu'en hivernage (surtout ici en zone de montagne). Donc le fait de l'avoir modifiée n'est pour l'instant pas un inconvénient. Je vais donc augmenter ce cheptel en 2012.
    - La ruche bois à 12 cadres est un modèle de ruche qui mérite vraiment le respect. En fin de saison, j'ai placé une partition sur la rive la plus exposée au nord réduisant ainsi le volume à 11 cadres. A la fin février, j'ai encore réduit le volume en décalant la partition sur en moyenne 8 cadres et les colonies sont reparties immédiatement devenant de bonnes ruches éleveuses sur l'ensemble de la saison

cours d'Apiculture

 
     

 


Retour à l'accueil